This website uses cookies to improve user experience. By using our website you consent to all cookies in accordance with our Cookie Policy.

Les saints de Glace et le gel en Bourgogne

Nous sommes en avril, la vigne est sortie de sa torpeur hivernale et commence à se développer. Le printemps est installé. Cependant, l’hiver nous a rappelé sa présence par un fort événement climatique, des gelées printanières. Cette année nous avons été particulièrement touchés en Bourgogne début avril par de fortes gelées.


Nous ne pouvons pas mesurer précisément l’impact de cet événement car peu de bourgeons étaient sortis, il est donc pour l’instant impossible de savoir combien d'entre eux ont été gelées. Cependant on estime que certaines appellations ont perdu entre 20% et 80%, et d'autres jusqu'à 100% sur leur récolte 2021…

Crédit photo : Vincent DANCER

Mais qu’est-ce que le gel ?

 

On considère qu’il y a deux types de gelée : 

 

Les gelées blanches sont les plus courantes en cette période de printemps. Elles sont dues à une diminution de la température du sol car le soleil n’arrive plus à se réchauffer suffisamment. Ces gelées provoquent une baisse de la température de -2°C à -5°C. Elles parfois sans risques mais peuvent provoquer la destruction de la future récolte en s’attaquant aux bourgeons.

 

Les gelés noires arrivent plutôt au plus profond de l’hiver. Ce sont des déplacements d'air froid associés à du vent qui font chuter la température de -7°C à -9°C. Ces gelées sont plus graves car il est très difficile d’y faire face avec les moyens humains. Elles peuvent être responsables de la mort des pieds de vigne si elles durent trop longtemps.

 

Heureusement, en Bourgogne, nous avons mis en place des méthodes pour limiter au maximum ces gelées printanières et principalement les risques de gelées blanches. Il faut ainsi protéger les bourgeons de la vigne car ils sont très fragiles et il suffit de quelques heures avec des températures négatives pour que la récolte soit mise en péril. En sachant ce risque, nous avons mis en place différentes préventives pour lutter contre le risque de gelée en Bourgogne : 

- Une taille tardive qui a pour objectif de retarder au maximum le débourrement qui est le début du développement du bourgeon.

- Réalisation d’une tonte dans les vignes enherbées pour limiter les phénomènes d’humidités sur le bourgeon qui sont des facteurs aggravants de gelée.

 

Cependant ces méthodes préventives ne peuvent pas être suffisamment efficaces selon les années. Ainsi, si la météo annonce un risque de gel alors que les bourgeons sont en plein débourrement, il nous faut mettre en place des méthodes directes de protection sur la vigne : 

- L’utilisation de bougies et de chaufferettes permettent de réchauffer l’air ambiant jusqu’à -4°C à -5°C et de limiter la perte de chaleur du sol grâce à la fumée produite. La fumée permet également d’éviter l’effet "loupe” sur les bourgeons au lever du soleil.

- Spécifiquement dans le vignoble de Chablis, il est parfois utilisé une méthode qui consiste à arroser la vigne durant la période critique. Ainsi l’objectif est que le bourgeon et les organes de la vigne ne descendent pas en dessous de 0°C.

 

Ainsi ces méthodes directes sont utilisées de manière très ponctuelle dans l’année pour limiter le risque de dégâts sur la vigne et ainsi vous assurer des vins de grandes qualités.

 

 

Crédit Photo : ADAMA

  • Livraison gratuite à partir de 6 cartons Livraison gratuite à partir de 3 cartons
  • Paiement sécurisé Paiement sécurisé
  • Prix producteur Prix producteur
  • Des professionnels à votre écoute Des professionnels à votre écoute